Full text: Ça ira (3 = 1920, juin)

ÇA IRA ! 
81 
\ 
le temple solitaire de la beauté, dont 
les esprits éminents se sont complus à 
décrire l’aspect et l’endroit, à commen 
cer par Adam pour finir à la fin des 
siècles, est envahi par une querelle 
sordide, par une alarme impressionnante, 
par un charivari tragique et fou. 
Les murs de nos maisons disparaissent 
sous les affiches amnonçant des meetings. 
Journaux et revues trouvent des abon 
nés. Les volumes nous enterrent. 
Aucune miséricorde pour les piteux 
typographes qui tuent leur âge à con 
tinuer ce chaos. 
Eh ! que ne créons-nous des coopé 
ratives ? Rayon de poésie, rayon de 
feuilleton, rayon de sociologie, rayon 
de boxe, rayons innumérables, où l’on 
vendrait, avec remise et intérêt en 
clôture de bilan, la manne intellectuelle. 
On élirait tel raté chef de service ; on 
nommerait tel incompris directeur d’ex 
ploitation, et l’on n’omettrait pas les 
éditeurs que l’on chargerait du débit au 
détail. On pourrait même édifier un 
gigantesque asile d'aliénés, où seraient 
enfermés, à la file indienne : poètes, 
romanciers et dramaturges ; savants, 
docteurs et licenciés ; démagogues et 
députés ; ministres et crânes couronnés ; 
imprimeurs et libraires ; bref, la tourbe 
des indésirables qui troublent le monde 
et poussent l'humanité vers l’abîme. 
Attendant la consécration de ce rêve, 
nous supprimerons les bibliothèques — 
pas dans votre but, Marinetti —', nous 
fermerons les musées et nous engagerons 
nos camarades à la modération. 
Nous préférons la qualité à la quan 
tité. Il n’est pas besoin d’écrire un livre 
par mois pour énoncer sa pensée. Plus 
de méditation et moins d’étalage. Savoir 
dûment et parler. M. Gonzague Truc 
écrivait : “ Quel âne va maintenant 
chanter la beauté d’être un âne ? ” 
W.K. 
Les Livres 
La merveilleuse aventure de Jim Stappleton, 
par Cyril-Berger (Paris, Edition Française 
Illustrée). 
Les livres sont rares qui font penser et qui, 
la dernière page tournée, laissent une sensation 
agréable pu hallucinante. Depuis que passa sur 
nous le fléau des dernières années nous eûmes 
plus d’une fois l’indicible plaisir de pouvoir 
rêver après la lecture d’une de ces fortes 
œuvres, que la guerre a suscitées et qui en 
sont comme la moisson glorieuse par la part 
d’humanité qu’elles contiennent et aussi parce 
qu’elles sont comme le gage d’un demain plus 
heureux. 
“ La merveilleuse aventure de Jim Stap 
pleton ” de Cyril-Berger n’est pas une œuvre 
de guerre. Nous saurons donc doublement gré 
à l’auteur d’avoir su nous créer un livre qui 
fera réfléchir tous ceux dont la raison n’est pas 
tout-à-fait oblitérée. 
L’histoire que nous conte ce roman se passe 
sous le règne des “ Trusters ” qui dominent 
Londres et le monde tout entier vers l’an 2130. : 
C’est une infime minorité qui a arraché le
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.