Full text: Ça ira (3 = 1920, juin)

Revue des Revues 
L’Art libre (Bruxelles). — Cette revue a introduit 
un changement dans sa périodicité et paraît provi 
soirement tous les mois sous forme de numéro double. 
Aussi celui du mois de mai est-il plus substantiel 
encore que de coutume. Paul Colin y dégage de façon 
magistrale les idées directrices du nouveau livre 
d’Elie Faure, “La Danse sur le Feu et l’Eau”,ouvrage 
d’une remarquable hauteur de vues et dont la Philo 
sophie s’élève au dessus des préjugés et des jugements 
traditionnels pour atteindre l’essence même de la 
réalité. Louise Bodin dénonce, avec une véhémente 
indignation, l’infamie de ceux qui ont toléré l’occu 
pation du Palatinat par les Sénégalais et les innom 
mables excès qui s’en sont suivis. — Citons encore 
une importante étude de l’art séduisant de Sternheim 
par Kasimir Edschmid, ainsi qu’une page ardente de 
Paul Colin, défendant le grand E. D. Morel contre les 
basses calomnies de nos “ grands quotidiens ”. 
L’Art et les Artistes (Paris) n° 6. — Pascal 
Forthuny présente l’œuvre d’Alexandre Jacovleff, un 
peintre russe de la Chine. Gustave Kahn consacre 
quelques pages à André Abbal et Paul Dardé, deux 
tailleurs de pierre. Publication copieusement illustrée. 
Clarté (Paris) n° 16. — C’est un numéro de propa 
gande sur la première page duquel s’étalent un appel 
d’Anatole France aux prolétaires, ainsi qu’un bon 
dessin de Steinlen. Henri Barbusse établit une 
nouvelle fois les responsabilités de chacun dans le 
déchaînement de la guerre et Renée Dunan s’attache 
à prouver la légalité de la Révolution. 
N° 17. — Admirable numéro de protestation contre 
le coup de force brutal que le gouvernement de 
Millerand a opposé au mouvement de grève déclanché 
par la C.G.T. Paul Vaillant-Couturier, Léon Bazal- 
gette, Marcel Fourier. Raymond Lefebvre commentent 
avec une égale lucidité et une même ferveur les évé 
nements qui se sont précipités dans le courant du 
mois de mai. — Citons encore, dans ce numéro, un 
fragment d’un beau poème de Noël Garnier, “ Chant 
de la Révolution ”, ainsi qu’une notice sur Henriette 
Roland-Holst, cet ardent esprit révolutionnaire de 
Néerlande. 
Le Cri d’AIarme (Bruxelles). 
Ecrits nouveaux (Paris). — Le dernier numéro 
contient le “ Chant d’un fantassin ” du beau poète 
Charles Vildrac. 
Le Flambeau (Bruxelles). — Marguerite Devigne 
parle du statuaire Victor Rousseau. Emile Van 
Arenbergh publie quelques Médailles et le ministre 
Paul Hymans commente notre politique extérieure 
et intérieure. 
La Gazette des Beaux-Arts (Paris). — Beau 
papier et belle impression. 
De Nieuwe Gids (Amsterdam). — Dans les der 
niers numéros, quelques très manvais vers de N. de 
Solpray, des poèmes de Hélène Swarth, des chroniques 
littéraires de Willem Kloos. Un essai sur le Futurisme 
de L. Van Deyssel, inspiré par la prose de Piet 
Mondriaan,Z,es Grands Boulevards, parue au Nieuwe 
Amsterdammer. L. Van Deyssel, qui appartient au 
groupe des “ tachtigers ” a des réflexions fort 
curieuses, et ses pages valent une lecture attentive, 
encore qu’on ne puisse être toujours d’accord avec lui. 
Haro ! (Bruxelles). — C’est avec une joie sincère 
que nous saluons la résurrection de ce vaillant 
périodique. “ Haro ! ” continue courageusement le 
combat" contre toutes les forces mauvaises de la 
société bourgeoise ” et son action généreuse et intel 
ligente ne manquera pas d’être approuvée par tous 
les esprits libres. 
Le numéro du 1 er mai est illustré de beaux bois de 
Frans Masereel, Joseph Cantré, Daenens et Fritz van 
den Berghe. Nous y avons remarqué une page d’un 
âpre réalisme de Maurice Wullens, “ Les Filles de 
chez nous ”, ainsi qu’un poème en prose de Clément 
Pansaers, “ l’Apologie de la Paresse 
De Internationale (Anvers). — Cet hebdomadaire 
continue vigoureusement sa campagne en faveur 
d’une scission du Parti socialiste belge et de l’adhésion 
delà fraction minoritaire à l’Internationale de Moscou. 
Kommunismus (Vienne). — Un organe de combat 
intéressant. 
Elsevier’s Maandschrift. — Dans le numéro de 
mai, H. de Boer présente l’œuvre du peintre Anna 
Abrahams. Johannes Tielrooy commente l’action de 
Jacques Copeau, le très artistique directeur du Vieux 
Colombier. Plusieurs photographies intéressantes. 
Burlington Magazine (Londres). — Cette belle 
revue contient des articles de A. Bredius, D. Van 
Buren, R. L. Hobson, Eric Mc. Bayan. Parmi les 
annonces, la reproduction de Ville par Léopold Sau 
vage (L’Effort moderne). 
London Mercury (Londres). Un numéro de mai, 
intéressant, dont ne pouvons pas, malheureusement, 
passer en revue chaque rubrique. Collaborent R. Ni- 
chols, W. Barbellion, E. Gosse, R. Lynd, W. Lawrence, 
A. Thibaudet; nous en oublions, et des meilleurs.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.