Full text: Ça ira (5 = 1920, août)

ÇA IRA ! 
115 
de cent sous ? — Nous l'espérons ; mais, 
dans le doute, mieux vaut s’abstenir... 
Après la guerre — et sorti d'elle — 
est venu le mouvement ‘‘Clarté,,. Il 
serait trop long — et oiseux — de 
développer ici le programme du groupe, 
dont l’action déjà a acquis quelque 
importance (En effet, les chefs sont con 
stamment l’objet de poursuites judiciaires 
de la part des “ socialistes officiels.) 
C’est un groupement d’intellectuels 
luttant pour l'avènement d’un nouvel 
ordre social, pour le triomphe du com 
munisme. Leur action, pourtant, quoi- 
qu’énergique parfois, semble assez inco 
hérente, et menace de sombrer dans 
l’indifférence générale, indifférence fu 
neste qui rompt les ailes à toute envolée 
vers l’idéal De plus, l'on voit, à côté du 
groupe “Clarté,,, surgir plusieurs autres 
groupements, de moindre importance 
quant au nombre de ses adeptes, mais 
dont les tendances sont aussi franche 
ment communistes. Leur action est évi 
demment très sympathique — parfois 
plus que celle du groupe “Clarté,, 
lui-même — mais il est fort à craindre 
qu’ils manqueront longtemps encore de 
la cohésion indispensable et de l'énergie 
nécessaire pour entraîner à leur suite la 
masse populaire à moitié inconsciente 
encore. 
Nous voudrions parler encore d'une 
fraction des plus intéressantes du mou 
vement révolutionnaire nouveau : les 
isolés ou anarchistes. Le but qu’ils 
poursuivent n’est pas le même que celui 
que poursuit le communisme ; leurs 
moyens surtout sont bien différents. 
Tout en y allant par des voies dissem 
blables ■— presque opposées — eux-aussi 
ne veulent que le bonheur des hommes, 
par la suppression de la tyrannie et de 
l'exploitation du travail par le capital. 
Mais parce que leurs moyens sont diffé 
rents, ils combattent parfois le commu 
nisme et ne veulent entendre parler de 
nul compromis. 
Chers camarades anarchistes, nous 
qui combattons également pour un idéal 
sacré, nous non plus ne croyons pas 
que le communisme soit la panacée 
universelle, et qu’avec lui disparaitront 
tous les maux de la terre. Nous ne 
croyons pas même que le communisme 
soit le meilleur système que l’on puisse 
substituer au régime capitaliste. Non ; 
nous aussi sommes convaincus qu’il en 
est de meilleurs. Mais songez que nous 
nous trouvons devant l'ennemi commun 
qui nous veut écraser tous et nous 
anéantir ; songez que, parmi les partis 
révolutionnaires, le communisme a le 
plus d’adeptes ; que le système a été 
essayé en Russie, et semble, pour le 
moment avoir donné de bons résultats ; 
songez surtout qu’on ne délibéré pas 
quand Catilina est aux portes de Rome, 
quand le capitalisme tout-puissant et la 
bourgeoisie omnipotente menacent de 
nous supprimer tous sans piété.... 
Voilà où nous en sommes. Nous 
vivons dans l'attente des évènements, 
le cœur plein de rage impuissante 
devant le veulerie de ce “prolétariat 
conscient,,. Nous ne pouvons, pour le 
moment, rien faire.... 
Nous avons confiance, toutefois. Et 
nous avons gardé, debout dans nos 
cœurs, l'espoir vivace et rouge, l’espoir 
qui enfantera un monde nouveau.... un 
jour.... bientôt.... 
Nico Buntt.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.