Full text: Intervention surréaliste (1)

24 
comporte d’exigence bouleversante au point de vue de l’unité (de l’unité- 
li,mite) de fcon objet ne trouve ici rien de mieux à faire que de reproduire 
les démarches du l'iIls du roi, faisant essayer la pantoufle « la plufe jolie du 
monde » à toutes les femmes du royaume. Le contenu latent, sexuel, est 
assez transparent sous les mots : « Que je voie, dit en riant Cendrillon, ei 
elle ne me serait pas bonne »... « il vit qu’elle y entrait sans peine et qu’elle 
y était juste comme de cire. » 
La trouvaille de la cuiller qui, tout d’abord, ne me paraissait pa,s s’im 
poser au moment où elle se produisit, prend ainsi toute sa ‘signification de 
— rappelons-nous que Giacometti était alors en 
lation entre deux êtres 
proie à un tourment très semblable à'celui que j’avais enduré quelques mois 
plus tôt. Elle e,st le pont indispensable jeté entre nous sur le tempo, pont qui 
relie le moment oir je cherchails sans espoir l’être que je devais aimer et 
celui où il le cherche lui-même sans espoir. Pont de la sympathie et de la 
compréhension totales. Elle tend à parachever pour lui ce qui, on l’a vu, 
reste velléitaire danis la découverte du masque, à lui donner toute confiance, 
à Je persuader que le mut vital ne peut manquer 'd’être en son pouvoir 
comme il a été en le nrien. 
A. B. 
LE DIALOGUE EN 1934 
M. F. et ANDRE BRETON 
B. Qu’est-ce que la beauté? 
M. C’est un cri aérien. 
M. Qu’est-ce que le mystère? 
R. C’est le vent très fier dans un faubourg. 
M. Qu’est-ce que la solitude? 
B. C’est la reine assise au pied du trône. 
M. Qu’est-ce que la rencontre? 
B. C’est un sauvage. 
B. Qu’est-ce que le blard? 
M. C’est un roman noir. 
M. Qu’est-ce que l’adieu sans jamais se re 
voir? 
B. C’est un marché d’esclaves qui s’étend à 
perte de vue. 
B. Qu’est-ce que tout ce qui n’est pas? 
M. C’est le goût du pire. 
M. Qu’est-ce que la jalousie? 
B. C’est un clairon sur une table servie. 
B. Qu’est-ce que le chiffre 7? 
M. C’est un lit à colonnes avec un pendu. 
M. Qu’est-ce que le feu qui couve? 
B. C’est un chat-huant suivi d’un cheval. 
M. Qu’est-ce que le libertinage? 
B. C’est l’endroit d’un pré où l’herbe de 
vient tout à coup plus foncée. Cela se 
voit de loin. 
B. Qu’est-ce que l’avenir? 
M. C’est une chose à laquelle on ne pense 
pas assez souvent. 
I 
i 
M. Qu’est-ce qu’une route dans l’imagina 
tion? 
B. C’est une pompe à roue vert clair qui 
n’a jamais servi.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.