Full text: Intervention surréaliste (1)

27 
me voilà couvert d’opprobre et d’infamie, 
laissez-moi, laissez-moi, 
il faut que j’en décharge ! 
et qui le fait au même instant. 
Le Sade que nous aimons, 
ce n’est pas l’élève des pères jésuites, 
mais c’est l’amant de sa belle-sœur, 
le séducteur de l’exquise chanoinesse 
qui l’aide à faire Dieu cocu par un inceslc. 
Le Sade que nous exaltons, 
c’est l’emmuré de trente années, 
le prisonnier d’Etat, captif de l’arbitraire 
sous trois régimes qui lui volent sa liberté. 
C’est le révolutionnaire 
qui, le premier, crie au peuple la Bastille à prendre; 
c’est l'athée 
qui brave Robespierre et son Etre suprême 
au milieu de la Section des Piques 
et jusqu’à la barre de la Convention; 
c’est le vieillard impénitent, 
précipité dans l’asile des fous 
et dont la raison froide affole à la fureur 
ministres et préfets de l’épileptique Empereur. 
Et c’est le moribond, fidèle à son Dialogue 
avec le prêtre qu’il écarte. 
Mais plus que le poète et que le philosophe, 
ce que nous aimons et admirons en lui, 
c’est le dompteur de la nature, 
l c’est l’agresseur des dieux, 
le contempteur des lois, 
le libérateur du sexe, 
le rebelle, 
Sade. 
Maurice HEINE. 
Avril 1934.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.