Full text: Intervention surréaliste (1)

80 
3a. Le système nerveux d’un crâne sans os ni chairs. 
4a. Un fût de colonne. 
a 
5a. Un cornet métallique pointu percé de trous. 
6a. Une série de ludions qui montent et qui descendent (Une scène de la vie 
d’Alexandre le Grand. — Pilate châtié. — Le poète Gilbert retrouvant un précieux 
souvenir. — Le nain Pizzighini, légende toscane. — Atlas. — Voltaire. — 
Wagner enfant). 
7a. Sur le diamant, une bouteille de Sauternes et un bocal rempli d’hippocampes. 
I (voir plus haut 3a et 5aJ. 
Le chat s’étant couvert la tête du cornet métallique s’ap 
proche du résidu crânien qui esquisse quelques mouvements labiaux. (C’est tout ce 
qui reste du crâne de Danton). 
II (voir plus haut 7 a). 
Canterel crée avec le Sauternes un soleil artificiel, que pétris 
sent et traînent les hippocampes, plongés dans l’eau fulgurante. Course d’hippocampes. 
IA (voir plus haut la). 
Canterel explique ce qu’est l’aquamicans, pourquoi les 
cheveux de la danseuse sont musicaux. 
2A (voir plus haut 2a). 
Explications au sujet du chat. 
IA, 5A, 3A (voir plus haut I 3a et 2A). — Histoire du crâne de Danton; son électrisa 
tion par l’intermédiaire du chat soumis au régime de l’érythrite. 
6A (voir plus haut 6a). — Histoire de chacun des sept ludions. 
IIA, 4A, 7A (voir plus haut II, 4a et 7a). — Explication du Sauternes solidifié et raisons 
d’être de la course d’hippocampes. 
CHAPITRE IV 
la. 
— Les visiteurs arrivent devant une immense cage en verre et défilent devant plu 
sieurs scènes. Description de ces scènes : 
la. Gérard dans sa prison. 
2a. L’étau indu des noces d’or. 
3a. Dans un décor médiéval, une scène de drame. 
4a. Un enfant récitant un virelai cousu de Ronsard. 
5a. Jerjeck sculptant des Gilles. 
6a. La geôle focale. 
7a. Folie d’Ethelfleda. . . 
8a. Suicide de Cortier. 
IA (voir plus haut la). — Canterel explique que cette cage de verre est une sorte de 
glacière dans laquelle, sous l’effet du vitalium et de la résurrectine, huit défunts revi 
vent une scène marquante de leur existence, dans un décor reconstitué, avec l’aide de 
figurants. 
IA, 2A, 3A, etc... (voir plus haut de la à 8a). — Explication des actes que 
nous avons vu accomplir aux huit morts dans l’ordre de la présentation. 
CHAPITRE V 
Description des actes de Lucius Egroïzard, en traitement à Locus Solus. Il est fou. 
Il fait danser la gigue à des poupées de baudruche, ses cheveux entrent en danse, il 
coud chimiquement, il enregistre une voix par un procédé mécanico-optique. 
Explication de la cause de cette folie et de chacun des actes précédents. 
(A noter que la partie la, 2a, etc., est singulièrement lice par le passage d’une scène 
à Vautre d’un aide emmitouflé dont Roussel n’omet jamais de souligner le geste insignifiant 
après chaque récit. Je crois que ce personnage n’est là que pour donner de la profondeur 
à la cage de verre.)
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.