Full text: Intervention surréaliste (1)

84 
COMME LA FEUILLE D’OISEAU 
Désormais tu ne prieras plus dans les cavernes de chromos 
tes bas de chrysalides ne noirciront plus les surplis décolorés par la pluie et 
le vent 
sur le sycomore poussent des hirondelles 
il n’y a plus de métaux en fusion dans les lignes de ta main 
ni de brouillard le long de tes cuisses 
on ne découvrira plus jamais des cristaux de sel gemme dans tes entrelacs 
ni des mouches momifiées sous les vagues de chevelure 
tu es le collier de perles fauves que j’embrasse 
le mollet de cuivre que je déplie 
l’acrobate de marteaux que je menace 
l’hydravion qui sommeille 
le voltigeur qui s’allonge sur le ciel 
la catapulte de vertige que je suce 
l’hyène fumante qui s’enivre 
la mort qui se venge 
l’hydromel qui déclare son amour au pendu 
la lyre que je viole 
le cerf que je décroche 
la biche que j’accroche 
l’asphyxie que je recherche 
tête nue 
la tulipe à peine éclose que je griffe 
l’ongle qui parfume
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.