Full text: Littérature (2 (1920), 16)

— 19 — 
forces. Faisons donc entendre d’autres sons de cloches, ceux-ci 
joyeux et réconfortants, ce que nous appellerons le joyeux 
carillon de la paresse, c’est-à-dire l’inutilité des efforts. S’adres 
ser à Létoile, 47, rue du Sentier. 
(Toute cette tirade doit être débitée d'un ton cassant.) 
LÉTOILE accroche le récepteur. 
Il passe un pardessus, relève le col et pose son chapeau sur 
le bureau ; ensuite il sonne ; on introduit aussitôt un homme 
d’une quarantaine d'années, distingué. 
SCÈNE IV 
(Létoile parle avec chaleur, il ne quitte pas des yeux son 
interlocuteur pendant toute la scène). 
Létoile. — Monsieur, je m’excuse de ne pouvoir vous 
accorder que quelques instants. J’allais sortir quand on m’a 
remis votre carte. Veuillez vous donner la peine de vous 
asseoir. 
(Il reste debout.) 
Le monsieur. — Hier au soir, ma femme et moi nous ren 
trions du théâtre. Je dois vous dire que le cabinet de toilette 
est assez éloigné de notre chambre. Avant de se déshabiller, 
ma femme pose sur la cheminée son collier et ses bagues. Je 
me tenais dans le bureau. 
Létoile. — Pardon, Monsieur, fumiez-vous ? 
Le monsieur, après avoir réfléchi. — Oui, quelques minutes 
après... 
Létoile. — Vous dites quelques minutes. 
Le monsieur, troublé. — Enfin, une dizaine de minutes. 
Les bijoux avaient disparu. 
Silence. 
Létoile. — J’ai hâte de savoir ce qui me vaut l’honneur de 
votre visite. 
Le monsieur, inquiet. — Vous êtes bien M. Létoile? 
Létoile. — Parfaitement. 
Le monsieur. — Je viens de la part de ces affiches dont 
vous avez fait recouvrir les murs délabrés ou non. Ce sont, en 
cas de besoin, des promesses plus douces que savoir nager. 
Chacun sait qu’un Létoile jouit des mêmes facultés que Dieu : 
il voit tout, entend tout, nul ne s’en doute. Depuis longtemps
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.