CEI u fs Ours 
Œufs 
Œufs 
Œufs, 
Œufs, 
Œufs 
Œufs 
Œufs 
Œufs, 
Œufs 
Œufs 
Œufs 
Œufs 
Œufs, 
Œufs, 
Œufs 
Œufs 
Œufs 
Œufs 
dont la coque est rouge, imprégnée d'Eosine, 
que prennent des mains qui sentent la cuisine, 
parure inféconde à l'étal du crémier, 
autrefois pondus sur quelque obscur fumier, 
qu'on trouve parfois dans l'huile et les salades, 
stériles et vieux, tels des catins malades 
impuissants que la chaleur coagula, 
mets des officiels aux banquets de gala, 
absurdes qu'on mange au buffet dans les gares 
froids comme les cœurs d'élèves chef de gares, 
indigestes comme un roman du sieur Proust, 
bêtes comme l'e qui termine langoust, 
souillure des prés en banlieue le dimanche 
anglais et corrects comme un tableau de Blanche, 
quotidiens comme une usine et comme un train, 
plus idiots encor que la « Main qui étreint » 
fades, œufs banaux, œufs répugnants, amorphes, 
durs, semblables tous, et pourtant polymorphes. 
Lesle Flint. 
(About it and Over.) 
R» 
Vie 
Nous étions quelques-uns — bien peu 
Sonneurs d'aurore, enthousiastes, 
Insatiables et désireux 
A vouloir un monde plus vaste. 
Nos cœurs douloureux, tourmentés 
Se torturaient de questions vaines 
Et nôus étions épouvantés... 
Mystère des vies incertaines. 
Le soir, lorsque se déroulait 
Le disque long du gramophone 
Nous écoutions le chant inquiet, 
Chant de notre conscience aphone. 
Abonnez-vous — ^Trouvez-nou? de? Abonné?
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.