L’ŒUF DUR 
7 
Abonne z ’ Vou s 
Trouvez-rçous des Abonnés 
Epitaphe 
pour un Gentil h»om me de fortune 
Capitaine au pavillon noir, 
Que Vespoir seul du butin berce, 
Vous êtes parti, un beau soir, 
Chasser les vaisseaux de commerce. 
Votre équipage bigarré 
(Anglais, Suédois, Hollandais, Nègres) 
Pensait plus aux ors désirés 
Qu'à s'épouiller de staphisaigre. 
« Nous rapporterons, disait un 
Matelot scande à l'âme artiste, 
De l'or, des soieries, des parfums 
D'ambre et des tableaux de Matisse. » 
Pâle et fade un ancien jockey 
Né de Liverpool (Angleterre) : 
« Nous leur prendrons du tabac frais 
De l'or et des pipes en terre. » 
Un nègre, nommé Cupidon 
Espérait des verroteries, 
De l'or, du rhum et des bonbons, 
Dans les bateaux des Compagnies. 
Votre lieutenant, ce grand roux, 
Qui avait attrapé naguère 
La lèpre au pays des Indous 
Ne voulait plus rien que des guerres. 
Juan le cuisinier du vaisseau 
— Petit Espagnol équivoque — 
Faisait des rêves point trop sots 
En cuisant ses œufs à la coque. 
Et le reste , était strénueux, 
Ignorant la miséricorde 
Et sûr de défuncter point vieux 
Au bout d'un mât et d'une corde.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.