Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

110 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
correspondant du Havre se trouva déten 
teur, pour moi, d’une somme suffisante en 
argent français, je lui recommandai cer 
taines spéculations, qui furent heureuses ; 
car, depuis deux mille ans, j’ai acquis quel 
que expérience, j’ai eu le temps de réfléchir. 
Ainsi moi, le Juif Errant, je suis devenu 
fort raisonnablement riche, en moins de 
temps même que je ne croyais, à cause du 
change, auquel le Seigneur n’avait pas 
pensé. Ayant acquis cette terre en Angle 
terre, je suis devenu également baronnet, ce 
qui n’est pas bien difficile si l’on est géné 
reux au moment des élections. Voilà com 
ment Ahasvérus est devenu sir Richard 
Ashver. 
» — Mais, objectai-je, puisque vous ne 
devez jamais avoir que cinq sous?... 
» — Dans ma poche, répondit douce 
ment sir Richard, dans ma poche ! Mais du 
temps de Ponce-Pilate on ne connaissait 
ni le compte-courant, ni le chèque. J’en 
profitai. Ma fortune est déposée en compte-
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.