Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

116 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
de leur pantalon, dont les couleurs étaient 
fort semblables, un veston qui paraissait 
avoir été coupé par le même tailleur, une 
cravate qu’on eût dit avoir été ravie à la 
même pièce de satin; et toutes ces choses 
eussent été d’ailleurs transportées sur les 
jambes, sur le dos et la gorge de leurs 
voisins qu’il eût été impossible de le 
remarquer. Elles étaient interchangeables. 
Ils n’en restaient pas moins des exilés, des 
hommes uniques en leur espèce. Et même 
cette communauté de sort et d’infortune 
ne les rendit point d’abord plus commu 
nicatifs. Longtemps ils gardèrent le silence 
devant les nourritures, longtemps ils firent 
mine de s’ignorer. Ce ne fut qu’au mo 
ment où la courtoisie leur imposa de s’of 
frir mutuellement des cigarettes que la 
glace fut rompue. Malgré toute l’attention 
qu’il mettait à se conduire comme un vé 
ritable Européen, Ouang-Ouei ne put 
s’empêcher de joindre les deux poings 
pour remercier en saluant, à la mode de
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.