Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

LE CHEVAL H ELBERFELD 
131 
Le cheval frappait le sol, en effet. 
D’abord avec le sabot de son pied droit, 
ensuite avec le sabot de son pied gauche, 
infatigablement, et comme à dessein. Et 
voici qu’un souvenir déjà bien ancien re 
monta des abîmes de ma mémoire. Je 
comptai les coups de sabot, d’après l’alpha 
bet imaginé par ce pauvre M. Krall : « Bon 
jour ! » disait celui-là. 
— Est-ce vraiment toi ? lui dis-je, émer 
veillé. Serais-tu l’un de ces chevaux d’El- 
berfeld, sur lesquels M. Maeterlinck a dit 
des choses si intelligentes, et les psycho 
logues officiels d’autres si parfaitement 
bêtes que c’étaient eux qui avaient l’air de 
raisonner comme des chevaux ? De telle 
sorte, du reste, que pour devenir compli 
ces des fraudes qu’ils prêtaient à votre in 
venteur, il aurait fallu que vous eussiez dix 
fois plus d’intelligence qu’il n’est néces 
saire pour extraire réellement, et sans plus, 
une racine carrée ? 
— Oui ! frappa le cheval, ardemment.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.