Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

quelqu’un SUR LA ROUTE ET LE « STAMPEDE )) 147 
nouveau, tout ce que vous appelleriez « les 
idées », avec une gaieté sincère, presque 
puérile, et une bonhomie vraie. 
Je récapitulais devant eux les diverses 
expériences qu’on vient de lire. 
— Elles ne sont pas, disais-je, encoura 
geantes. Un pays qui ne peut vivre que s’il 
est payé pour les pertes qu’il a subies, et 
qu’on ne paye point ; des bourgeois devenus 
nécessiteux et mécontents ; de nouveaux 
riches insupportables ; des ouvriers qui 
devraient, semble-t-il, être fort heureux, et 
demeurent, on ne sait pourquoi, exigeants 
et exaspérés ; tous les peuples de la terre, 
retournés comme un vieux fumier sur la 
fourche de la démocratie, et tout fumants, 
tandis que de ce fumier sort une étrange 
vermine, qu’on ne connaissait point, qu’on 
ne croyait point qui existât... Et pendant ce 
temps-là, en Russie, des gens qui ont in 
venté autre chose : une espèce de religion, 
qui après avoir eu ses martyrs, a ses bour 
reaux. Mais les religions réussissent aussi
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.