Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

150 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
la rage, de la folie dans sa peur : pour un 
cri si c’est un bipède, comme vous et moi, 
pour une mouche qui les pique ou un mor 
ceau de papier, si c’est des bêtes à quatre 
pattes, avec une crinière et des sabots. Les 
autres animaux, les autres hommes se figu 
rent qu’il sait, celui-là, pourquoi il fiche 
le camp, et ils suivent. Ce qu’on n’explique 
pas, c’est que, à d’autres moments, ils res 
tent au contraire bien tranquilles, ils lais 
sent le premier imbécile passer sa folie tout 
seul. Pourquoi, alors, est-ce contagieux, 
le jour suivant, ou le mois, ou l’année 
d’après ? Pourquoi les cervelles ont-elles 
toutes la même idée, la même impulsion, 
au lieu de continuer à raisonner à part ? 
Ça, on n’en sait rien. Moi, j’ai remarqué 
que les chevaux, ça leur vient surtout après 
de grandes fatigues, qui ont duré plusieurs 
jours, et quand on a commencé à leur don 
ner du repos, et de l’avoine. Ils sont éner 
vés et excités tout à la fois. Pour les hom 
mes, c'est peut-être la même chose. En
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.