Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

168 
MÉMOIRES D'UN DADA BESOGNEUX 
tants qui, poussés sans doute par une 
curiosité incontestablement malsaine, osè 
rent tenter l’épreuve : et le chapeau coiffa 
parfaitement trois d’entre elles, mieux 
même qu’il ne coiffait Barton. L’avocat en 
conclut qu’il fallait écarter cet argument, 
comme empreint de manifeste insuffi 
sance. 
« Vous allez me dire : « La première 
chose à faire était de demander à ce Barton 
si le chapeau était à lui. » Mais vous par 
lez comme un Français. En vertu de la loi 
anglaise, le premier devoir d’un juge est 
d’avertir l’accusé que toute parole sortie de 
sa bouche pourra être utilisée contre lui, 
et qu’il a le droit de ne pas prononcer un 
mot. Je n’avais pas manqué à cette obliga 
tion, et Thomas Übedediah Barton n’était 
que trop disposé à m’écouter ! De toutes 
les brutes qui ont jamais été inculpées 
d’assassinat, de Londres aux antipodes, il 
était bien la plus accomplie, la plus totale, 
la plus définitive et la plus incurable.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.