Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

quelqu’un SUR LA ROUTE ET LE « STAMPEDE » 173 
gne, et qui a perdu, même proportionnelle 
ment à son étendue, des territoires bien plus 
considérables ; crevant de faim, par sur 
croît, livrée à la plus abominable misère, 
aux épidémies, aux guerres civiles. Et 
pourtant, dans un certain sens, jamais il 
ne parut plus puissant ! On peut dire que 
toute la politique, intérieure et extérieure, 
de tous les pays du monde entier, est 
« conditionnée » par ce qui se passe en 
Russie, et par le bolchevisme. Chacun se 
dit : « S’il réussissait ! » Et chacun tremble, 
et chacun prend les précautions qu’il peut 
pour éviter ce désastre. L’assiette des par 
tis en est changée ; les amis deviennent 
les ennemis, les ennemis les amis. Aupara 
vant les paysans de France votaient avec les 
socialistes et cela s’appelait les radicaux- 
socialistes. Ils regardaient les curés, les 
grands propriétaires,les grands industriels, 
avec horreur. Aujourd’hui ils se jettent dans 
leurs bras, et votent avec eux, par peur des 
bolchevistes, contre les socialistes. Cela
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.