Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

H 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
tous ces pauvres bourgeois n’ont plus le 
sou, ils marchandent, c’est des râleurs,. Il 
faut aller dans les quartiers populaires. La 
clientèle ne discute jamais, on voit qu’elle 
a de quoi, et, bien souvent, elle m’offre un 
verre, par-dessus le marché... 
Quand je ne suis pas trop fatigué, rentré 
chez moi je me remets à mon ancien mé 
tier : je suis, ou plutôt, hélas ! j’étais poète 
dada. Je m’en fais gloire. J’estime en effet 
que le dadaïsme est l’aboutissement légi 
time et nécessaire de notre sublime école 
romantique. Qu’est-ce en effet que le roman 
tisme : l’avènement de la sensibilité toute 
pure en opposition avec les lois dictées 
par l’Intelligence, d’un mysticisme sensuel 
dédaigneux de l’ordre et delà raison. Com 
ment s’exprime la sensibilité? Par des cris. 
Et l’extase? Par un transcendantal silence. 
Beaucoup de silence, et quelques cris, 
telle est mon œuvre : ainsi doivent sauter 
les étroites gaines de l’Etre par la libé-
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.