Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

DEUX SOLITAIRES 
183 
dans les commencements. Parce qu’à la 
lin, mon Dieu, quand les provisions se 
raient épuisées, il ne vous resterait qu’à 
faire comme les autres : vous coucher l’es 
tomac vide. Ou bien essayer de vous empa 
rer de vive force des pommes de terre et 
du blé que les paysans, qui les font pous 
ser, voudraient garder pour eux. C’est ce 
que tâchent de faire les bolchevistes. 
Elise releva sa pauvre tête, blonde, et 
pas assez rose, et charmante : 
— Ce n’est pas pour ça, non, ce n’est 
pas pour ça, que je ne voudrais pas que 
ces choses-là arrivent ici... 
— Et pourquoi, alors, petite Elise ? 
Elle répondit : 
— Je ne sais pas... J’aurai bien du mal 
à vous expliquer, c’est très difficile... Enfin, 
voilà : quand j’ai fini de travailler à mes 
éventails, avec mes pots de colle et mes 
pinceaux, qu’est-ce que vous voulez que je 
fasse? Je lis. Vous n’auriez pas beaucoup 
d’estime pour ce que je lis. Ce que j’aime
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.