Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

MONOMÀNE ET DÉMOCOPE 
199 
administrera l’héritage en bon père de fa 
mille, par l’intermédiaire d’agents choisis 
par lui-même, d’intendants qu’il prendra 
tout naturellement parmi les plus sages et 
les plus intelligents du royaume. Cepen 
dant, il faut le reconnaître, Monomane ne 
prononce pas ouvertement le mot de droit 
divin. 11 le sous-entend par un détour, il 
invoque la tradition, il soutient qu’entre 
le peuple et la famille qui a pris l’habitude 
de veiller à ses destinées il s’est formé 
une espèce d’adaptation, ce que les natura 
listes appellent une symbiose; ils ne pour 
raient vivre, ou du moins bien vivre, l’un 
sans l’autre ; ils sont interdépendants. 
Il insiste surtout, en ce moment, sur ce 
que c’est en des temps troublés qu’il appa 
raît comme indispensable qu’une nation ait 
une tête et un corps ; il reprend avec quel 
que avantage la parabole de la tête et de 
l’estomac. 
Démoeope répond que tout cela pouvait 
aller quand les individus n’avaient point
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.