Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

218 
MÉMOIRES D’üN DADA BESOGNEUX 
ment ne fut plus certain. De deux choses 
l’une : ou bien la version que nous donnons 
desfaits estla vérité, ou bien mon clientest 
un faux monnayeur. Dans le premier cas, 
l’accusé est victime d’un étrange concours 
de circonstances bien fait pour intéresser 
en sa faveur les âmes généreuses ; il a pu 
se trouver en présence d’un véritable tré 
sor : il ignorait la nature du métal monnayé 
tombé en sa possession ; de plus il est im 
possible de prouver qu’il l’a mis en circu 
lation. Enfin il en a au contraire supprimé 
la plus grande partie, le réduisant en un 
lingot qui ne peut plus servir que contre 
l’ennemi, si jamais la guerre recommence. 
Cela est si vrai que l’accusation refuse d’ac 
cepter cette thèse, la seule, nous l’affir 
mons, et nous croyons l’avoir surabon 
damment démontré, qui soit conforme à 
la réalité. 
« Dans le second cas, l’accusé est un 
faux monnayeur. Mais alors, messieurs, 
ce n’est pas seulement l’acquittement que
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.