Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

UN VAINCU 
223 
les cheveux longs, les jeunes femmes les 
portent courts : ce qui fait qu’on a bien le 
droit de se tromper. Si ce journal vient 
jamais entre les mains d’un autre que moi, 
je prie le lecteur de ne soupçonner aucune 
intention critique dans cette remarque 
liminaire. Je l’inscris ici dans le seul objet 
de contribuer, dans une modeste mesure, 
à la connaissance, par la postérité, des as 
pects de notre société contemporaine. 
D’ailleurs la cause qui a produit celui-ci 
me paraît assez aisée à découvrir : après 
avoir cinq ans endossé le rude uniforme 
guerrier, nos jeunes gens en ont'assez ! 
Ils s’efforcent de se prouver à eux-mêmes, 
et de prouver aux autres, par leur appa 
rence extérieure, que c’est fini, bien fini, 
de ce temps-là ; nos jeunes femmes ayant 
conquis, à la même époque, une sorte de 
virile indépendance, se plaisent à la mani 
fester. 
J’avais sous les yeux le bristol de mon 
visiteur :
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.