Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

230 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
rement inclinés à droite. Comme il voit, 
lui, toutes choses légèrement penchées à 
gauche, il n’y a que mes toiles, dans toute 
la nature, qui lui donnent la sensation de 
l’équilibre. Il va donc répétant que j’ai du 
génie, et certaines personnes commencent 
à le croire. Moi-même, bien entendu, je 
suis de son avis. 
« Cette rencontre, monsieur, m’éclaira. 
Je compris tout de suite qu’il serait dan 
gereux pour moi de me livrer à la peinture, 
ou à n’importe quel autre des beaux-arts : 
par instinct, malheureusement, si je des 
sine un chien on sait que c’est un chien, 
je vois les arbres verts, et les homards rou 
ges, quand ils sont cuits. Je ne saurais at 
teindre à l’originalité ! Mais je déduisis, 
de ce que je venais de voir, qu’il y avait à 
tenter, en littérature, la même opération 
qui venait de réussir si heureusement à 
mon ami dans la peinture : il fallait pro 
duire quelque chose qui ne ressemblât à 
rien. J’y suis parvenu, comme vous avez
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.