Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

26 
MÉMOIRES D'üN DADA BESOGNEUX 
tail, ni dans l’industrie. M. Alquié est avo 
cat : les carrières libérales, par ce temps 
de vie chère, traversent une crise pénible. 
Ceux que leur vocation ou la volonté de 
leurs ascendants y ont fait entrer la sup 
portent avec dignité, et un peu d’effroi, ils 
se demandent comment ça finira. En atten 
dant, ils se restreignent sur tout ce qui ne 
se voit pas. 
Du reste, les Alquié n’ont jamais eu 
qu’une servante ; mais il vient chez eux, le 
matin, une femme de ménage, qui fait 
« les gros ouvrages », donne un coup de 
balai dans l’appartement, monte le char 
bon. Elle s’appelle Mélanie. On sait que les 
maîtresses de maison ne sont pas quelque 
fois sans avoir un faible pour les femmes 
de ménage, parce que leur profession con 
duit celles-ci dans d’autres maisons, dont 
elles parlent: et ainsi, on apprend des cho 
ses ; sans aimer les potins on peut avoir 
de la curiosité. D’ailleurs, Mélanie éprouve 
un certain orgueil de la situation de ses
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.