Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

28 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
verse volontiers un petit verre : ce sont là 
les revenant-bons de son métier, toutes 
les femmes de ménage ont toujours fait 
ainsi. A part ça elle était honnête, et si 
M me Alquié grognait quelquefois quand elle 
s’apercevait du larcin, elle se résignait sa 
chant qu’elle ne gagnerait rien à changer. 
Mélanie est forte comme un cheval, et gé 
néralement de bonne humeur, ce qui est 
un avantage précieux. Et enfin M. Alquié, 
en plus de ce qu’il n’aime point les figures 
nouvelles, croit à l’honnêteté profession 
nelle de nos classes populaires. Il affirme 
qu’il en a eu, avant la guerre, de nombreux 
exemples. C’est une chose de tradition, dit- 
il, chez nos ouvriers et nos artisans de 
France. Quoiqu’ils puissent être en dehors 
de leur besogne, ils ont le culte et l’amour 
de cette besogne. Cela s’est un peu perdu 
dans les dernières années qui précédèrent 
la guerre, mais il en reste encore assez 
pour que ces classes populaires aient, dans 
l’ensemble, plus de qualités que celles des
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.