Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

36 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
— Alors, je me contenterai d’un vieux 
pantalon. 
— Et ta médecine ? lui demandais-je. 
— Hélas ! faisait-il, ça n’avance pas. Je 
suis toujours en première année. Que 
veux-tu ? ces sales cours ont presque tou 
jours lieu le matin. 
Son père, modeste fonctionnaire qui se 
saignait aux quatre membres pour l’aider 
à continuer ses hypothétiques études, mou 
rut un beaujoursans luirien laisser. Alors 
les emprunts de Rajou à la bourse de ses 
camarades devinrent plus fréquents et par 
conséquent moins fructueux : il avait fa 
tigué les bienveillances. Mais depuis que 
tout va mal, contrairement à la vraisem 
blance, lui a l’air d’aller beaucoup mieux. 
L’autre jour il m’est venu trouver. 
— Tu vois en moi, me dit-il, un homme 
plein de courage : j’ai pris une profession. 
— Laquelle ? demandais-je, plein d’ad 
miration mais étonné. 
— Je suis, me répondit-il, voyageur de
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.