Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

LE PERMIS DE CONDUIRE 
37 
commerce. Je place les produits alimen 
taires de la maison Hampton and Cock- 
roach, une maison anglaise, comme tu 
vois, une excellente maison. 
— Et ça marche, dis-je, les produits ali 
mentaires ? 
— Peuh ! fit-il, comme ci comme ça. Je 
ne fais jamais de courses le matin, tu 
penses bien, et je ne vais jamais à pied ; 
les frais de route me mangent tous mes 
bénéfices. Il faut que je trouve un truc. 
Je ne pensais plus à Rajou ni à ses pâ 
tes lorsque quelques jours plus tard, je 
rencontrai certain matin un autre de mes 
amis, homme riche et oisif, qui venait 
d’acheter une automobile. Nous causâmes 
quelques instants sur le boulevard, puis 
tirant sa montre, il me dit tout à coup : 
— Je te demande pardon, mais il faut 
que je te quitte : j’ai donné rendez-vous à 
l’inspecteur de la préfecture qui doit me 
donner mon permis de conduire. Et natu-
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.