Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

LE PERMIS DE CONDUIRE 
41 
Ça ne nuit à personne, et pour moi c’est 
une économie. Je t’assure que maintenant 
je suis très content, très content. Je gagne 
ma vie. Aimerais-tu mieux que je me re 
misse à t’emprunter cent sous ? 
— Mais, interrogeai-je, est-ce que tu y 
connais quelque chose, aux automobiles ? 
— Moi, avoua-t-il, rien du tout. Mais 
qu’est-ce que ça peut faire, puisque ton 
ami aura son permis de conduire, je te le 
répète ! 
Ceci est sans doute de nature à expliquer 
pourquoi tant de gens se font écraser par 
les automobilistes, mais je ne blâme pas 
Rajou. Au contraire je l’admire, et je vou 
drais bien être à sa place. Il en est beau 
coup qui n’ont point sa chance. Je ne parle 
pas seulement de moi : il y a M. Rose. 
Un jour qu’il venait de compter ses éco 
nomies, M. Rose versa une somme à la 
Caisse nationale des retraites pour la vieil 
lesse.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.