Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

58 
MÉMOIRES D’üN DADA BESOGNEUX 
— Elle est louable en effet, répliqua le 
chef de bureau, elle est louable ! Je n’en 
disconviens pas. Mais le gouvernement 
français, dans sa sollicitude pour ses admi 
nistrés, repousse toutefois de tels encriers 
loin de ses frontières lorsque le plomb en 
est recouvert d’une petite couche d’ar 
gent. Ce métal est dit alors fourré, et 
nous interdisons aux orfèvres français de 
fabriquer de tels objets. Il devient évident 
qu’alors on ne peut accepter ceux qui vien 
nent de l’étranger ; une telle concurrence 
serait abusive et déloyale. 
A ce moment M. Costepierre éternua. 
— A vos souhaits, monsieur, dit le chef 
de bureau, toujours poli. 
— Mais, dit M. Costepierre* en repre 
nant haleine, de quoi se mêle-t-il, le gou 
vernement ? 
— Il protège le public, dit le chef de bu 
reau. Pensez que l’on pourrait tromper ce 
lui-ci en lui vendant pour de l’argent pur 
un vil métal recouvert d’une insignifiante
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.