Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

60 
MÉMOIRES D’UN DADA BESOGNEUX 
ayant pas l’habitude. Mais si on nous avait 
élevés autrement... 
— Vous pouvez avoir raison, interrompit 
le chef de bureau, mais ça ne me regarde 
pas. 
11 considérait tristement les murs tristes 
de cette demeure administrative presque 
en ruines, antre obscur et poussiéreux 
dont les murailles inquiétantes ont été ré 
cemment étayées d’énormes troncs de sa 
pin. Ces arbres écorcés, exhalant encore une 
petite odeur de résine, produisent, tant il est 
vrai que tout dans nos sensations est relatif, 
une impression de jeunesse et de fraîcheur. 
On leur est reconnaissant d’être là : tout le 
reste est si vieux et si laid ! Des trésors pour 
tant s’accumulent dans ce triste lieu : tous 
les objets arrivant de l’étranger, et dont la 
matière est d’un métal dit précieux, doi 
vent passer devant le bureau de la garantie 
pour y être poinçonnés ; on y voit couler 
des cascades d’or, d’argent, de gemmes
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.