Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

L ASSASSIN 
77 
de l’inquiétude; ce n’était pas aux person 
nes de ma sorte qu’on en voulait. 
« J’en conclus que je n’avais également 
rien à craindre de la police politique. C’est 
pourquoi je commençai de prendre part 
aux réunions publiques, aux manifestations 
en plein air. J’avais soin d’ailleurs de ne 
jamais exprimer aucune opinion subver 
sive. J’y soutenais l’Etat de toutes mes 
forces, et en vérité quels motifs de haine 
ou d’animadversion pouvais- je nourrir 
contre lui ? Il ne me faisait aucun mal ! 
C’est ainsi que je me suis trouvé hier au 
milieu d’un grand jardin où l’on inaugu 
rait une statue. J’aime le plein air, qui est 
nécessaire à ma santé, je voulus profiter de 
cette occasion favorable pour respirer un 
peu librement. Je ne déteste pas non plus 
les foules, l’apparat des pompes officielles, 
la vue des gardes municipaux à cheval, 
l’éloquence prudente des discours bien mé 
dités, écrits d’avance, et qui ne laissent 
rien au hasard. Tout se passa d’abord fort
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.