5 — 8 
L’ŒUF DUR 
— Je passe Raymond Poincaré qui par sa laideur a déplu aux 
pauvres gens — 
Et l’on y voit aussi les portraits de Jaurès, Ravachol et même 
quelquefois Tolstoï — 
Au milieu des photos du père, brave mécano, de la mère aux 
cheveux tirés par derrière, et du fils, charmant petit boy, — 
Cette largeur d’esprit, je l’ai encore rencontrée chez les parve 
nus : ils ont des toiles de toutes les écoles et des meubles de 
toutes les époques, — 
Mais leurs toiles sont des croûtes, en général, et le plus souvent 
leurs meubles sont du toc, — 
Et ainsi leur mobilier et leurs tableaux sont nivelés par l’égalité — 
De la contrefaçon, du mauvais goût et de la médiocrité. — 
|J[n autre empereur romain — mais qui, celui-là, ne valait pas 
bien cher, — 
A dit pourtant une forte parole le jour qu’il mit un impôt sur 
les pissotières : — 
« L’argent n’a pas d’odeur », déclara-t-il à son fils indigné de 
voir les urinoirs mués en ferme, — 
Et effectivement, l’argent pourrait sentir la sueur, le sang, la 
matière fécale et le sperme, — 
Eh bien, pas du tout, il ne sent rien, mais par contre qu’il est 
doux au toucher avec son contact froid, — 
Qui cependant a le don de nous réchauffer les doigts. — 
Gloire donc à l’argent cordial, souple et inodore — 
Que dispense aux humains l’obscène Mandragore. — 
u n troisième empereur romain, le fils du précédent — avait, dit- 
on, coutume de faire le bien, mais avec trop peu de modestie,— 
Et chaque fois qu’il ne le faisait pas, il disait : « J’ai perdu ma 
journée », en latin : diem perdidi. — 
Celui-là n’était qu’un imbécile et, qui pis est, un sale poseur,— 
Car c’est une bien vilaine gloire que de faire de l’exhibitionnisme 
avec son cœur. — 
Et puis, au fond, pour qu’on soit arrivé à retenir son fameux 
diem perdidi, — 
11 faut bien, j’imagine, qu’il l’ait assez souvent dit. — 
Et je pense que le temps qu’il prenait à répéter cette formule 
latine — 
L’empêchait de faire le Bien, le Mal, et de lever les impôts de 
son père sur les latrines. —
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.