L’ŒUF DUR 
11 
8 
Quel jour viendra où chaque chose aura son contour, 
sans compromis avec alentour? 
qu’on s’y plongera sans subsumer les rapports, 
à cheval sur la substance idéal support, 
on dit que toutes les femmes portent des soutien-gorges. 
Imaginez d’avoir toujours besoin de sortir ; 
qu’on aille au café, j’admets ; 
mais authentique anglais insulaire, 
jeune et blond, blond, blond, 
qu’allez-vous faire de l’empire des mers? 
Ah que la terre 
nous soit désert, 
et que le globe 
gonfle ses robes ! 
J’ai soif de nudité ; 
cette femme au soleil, 
je me veux ruer sur elle, le cannibale, 
je lui gratterai jusqu’au vernis qu’elle a sur les ongles, 
j’éclaterai ses soifs de l’homme comme un furoncle, 
un kilo de son ; 
on dira de moi que j’aime faire les choses à fond ; 
c’est nier l’amour, quoi î 
Mais comment parler d’amour quand chaque chose a un a en soi », 
réduite et recuite et refrite, 
il n’en reste cendre aile de papillon 
qu’un papier carbonisé... 
N’y échappe pas la lettre d’amour. 
Je'rêve de lire un jour sur un journal, en grosses bandes 
et grandes lettres : 
« Les gabelous ont décidé, 
« afin d’apprendre à se connaître, 
« de ne plus faire de l’oeil à la contrebande. »
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.