L’ŒUF DUR 
8 
2 
La Douane ayant entre deux express fêté quelque Sedandtag 
Tu m’attendais à six heures du matin — heure russe — aux 
portes du pays nouveau, 
Tu présidas à l’ouverture de mes bagages 
Et quand je les repris chacun était plus lourd. 
Coiffé d’un bonnet de velours 
Tu m’attendais, doré, auréolé, dans la grande salle 
Vibrante d’un piétinement commercial et martial, 
Qui était un restaurant et une chancellerie, 
Une chapelle et une gendarmerie, 
Et qui sentait le sapin frais et le cuir neuf, 
L’encens dans le fumet de plusieurs plats nationaux 
Et tu ajoutas un cachet en forme d’œuf 
Aux cachets sur mon passeport de mineur car tu régnais aussi 
sur les bureaux. 
Les huit cents verstes de rails aboutissaient à la coupole bleue 
étoilée, 
Soutenue par quatre canons turcs, 
Devant quoi montait la garde, oreilles et bouche gelées, 
line recrue joufflue plus haute que la coupole de stuc, 
Et cette chapelle t’était consacrée 
Perspective Voznessenski, 
La Résurrection ! 
Saint André, 
Maître requis 
A qui j’avais fait l’aumône en monnaie étrangère à l'avant- 
dernière station. 
O maître ! O invisible reconnu ! O diaphane ! 
Tu t’étais laissé affubler par ton compère Mitrophane 
De la touloupe d’or fourrée d’éther. 
Et des bottes de nuées plus molles que de feutre, 
Tu ne m’as pas démenti lorsque je commençai de croire que 
l’infamie aussi relevait du mystère 
Et tu m’as laissé suivre, curieux, du bouge au parvis 
Où il s’accuse 
Celui qui par le meurtre 
A sa boue est ravi 
O nuits de Pâques pareilles aux matins de Syracuse 1
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.