L’ŒUF DUR 
10 
10 
LÉON PIERRE-QUINT 
Le 8 Novembre 
Ils se connaissaient, comme les gens sérieux, depuis leur 
enfance et s’aimèrent, comme des enfants, dès qu’ils acquirent 
l’age nécessaire. 
Jamais Marcellin n’avait eu Rosine, quoiqu’il la désirât 
souvent. Il ne l’avait jamais eue, puisqu’il vivait avec elle 
et croyait pouvoir attendre. 
Il attendit tant et si bien que Rosine eut trois garçons, com 
me les bonnes mères de famille. Le premier était tout rose. 
Le second était beaucoup plus rose. Et le troisième était 
mort-né. 
Jamais Marcellin ne les reconnut, quoiqu’il se crût bientôt 
leur père, parce qu’ils habitaient sa maison et qu’ils l’appelaient 
« Mon papa. » 
Ils l’appelaient tant et si fort qu’il n’entendit pas Rosine, 
qui partait avec un prince juif, comme toutes les grandes amou 
reuses. Il souffrit particulièrement, surtout le soir au crépus 
cule. 
Jamais Marcellin ne revit Rosine, quoiqu’il espérât longtemps 
et qu’il mourut sous son propre toit le 8 novembre d’une très 
vieille année.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.