L’ŒUF DUR 
10 
2 
MATHIAS LÜBECK 
Schlemil Ponim ou l’enfance de l’Art 
Style 
Le comte Egmont Optikus van Amsterdam (c’est-à-dire 
Spinoza) renvoya son chauffeur Léopold qui n’aimait pas 
Joséphin Soulary (1). 
Tout bonheur que la main n’atteint pas n’est qu’un rêve, 
dit le descendant adultérin de deux ou trois stathouders. Et 
il récita d’un trait les Deux Cortèges qui lui semblaient le fin 
du fin. Léopold partit, non sans avoir demandé son reste, ce 
en quoi il avait parfaitement raison. (Notez que j’écris ce 
rapport, ayant à ma droite le petit Larousse et à ma gauche 
le Tout-Paris). 
Egmont réfléchit un instant à la gravité de son acte : «Quel 
idiot je fais.» Puis plus haut et avec un plaisir étonné : «Pour 
tant, c’est une justice àme rendre, jevois clair dans mon jeu. » 
Et il alla dîner chez son vieil ami Le Grandbourgeois, en com 
pagnie de sa femme née Telenluiquendieu. 
La célébré cantatrice, ayant chanté à voix de sirène (hou ! hou !) 
le Dies Iræ sur l’air de Komm Karoline décida qu’elle aurait la 
migraine. La camériste la délaça sans un mot. L’humanité 
pensante saurait à quoi s’en tenir; mais l’armée du Salut faisait 
bien les choses. 
Dehors la pluie et les autos. Cinq avaient des roues rouges (2). 
— Qu’est-ce que c’est, dit Sylvia en recouvrant son accent 
roumain. 
Pour toute réponse, un bouquet de fleurs, lancé d’une main 
sûre s’abattit à ses pieds chaussés de mocassins. 
La carte de visite, ilôt perdu dans le Maëlstrom : 
«Capitaine Méthode Gradowitz!» 
Il ajoutait toujours un point d’exclamation à son nom, 
(1) Cette raison n’est qu’un prétexte : Léopold et le Comte sont rivaux, 
(2) Je ne saurais trop donner ces 2 phrases en exemple aux débutants.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.