3o 
D’autre part je comprends très ma) le début du poème 
comme beaucoup d’autres de ses pages : 
Essayons l’heure actuelle 
Dans l’alphabet chasse gardée 
De l’ombre lentement 
Véritablement livre sterling 
Sous virginal louis coucou 
Qui fait domicile conjugal sous la pluie. 
Pensées sans langage revient par son titre a une 
vérité plus tangible. Ce sont en effet des pensées sans lan 
gage données avec une charmante sincérité où nous ressen 
tons des impressions délicieuses : 
je ne veux pas de cette aventure 
dans l'atmosphère fade 
dont chaque signe saisit mes mains 
avec une odeur vague 
de gens du monde 
le potin est une sérénade en chambre 
dans l’espoir de tenir compagnie 
à la vie d’ennui. 
le jour est pétrifié dans mon cœur 
en tête-à-tête avec mon passé 
l’ennui a des nuances jaunes 
je le regarde comme s’il devait mourir
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.