Full text: Der Sturm (13 (1922), 3)

46 
imaginaires, a cinq ou six, vers le lieu de 
repos oü il n’y a personne. 
Constate qu’ils se sont refugies dans les 
branches nues d’une polilesse des.esperee, 
d’une couronne taillee ä coups de vent. 
Prendre, cordes de la vie. Pouviez-vous 
prendre plus de libertes? 
De petits Instruments. 
Et les mains qui petrissent un ballon pour 
de faire eclater, pour que le sang de 1’hommc 
lui jaillisse au visage. 
Et les ailes qui sont altachees comme la 
terre et la mer. 
Paul Eluard 
Un beau matin aux dents fermees 
je change le train en plume sonore 
le pavs n’a qu’un seul insecte 
la maison aux narines d’or 
est remplie de phrases correctes 
decoupons l’echelle matinale 
de l’air et les nerfs de Pair 
en differences irrisees en cris de mal 
pourquoi se regarder dans blanc de Pair 
Tristan Tzara 
Epervier incassable 
La ronde accomplit dans les dortoirs ses 
ordinaires tours de passe-passe. La nuit, 
deux fenetres multicolores restent en- 
tr’ouvertes. Par la premiere s’introduisent 
les vices aux noirs sourcils, ä l’aulre les 
jeunes penitentes vont se pencher. Rien ne 
troublerait autremont la jolie menuiserie 
du sommeil. On voit des mains se couvrir 
de manclions d’eau. Sur les grands lits 
vides s’enchevetrent des ronces tandis que 
les oreillers flottent sur des silences plus 
apparents que reels. A minuit, la chambre 
souterraine s’etoile vers les theätres de 
genre ou les jumelles tiennent le principal 
röle. Le jardin est rempli de timbre nicke- 
les. II y a un message au lieu d’un lezard 
sous chaque pierre. 
Andre Breton 
La fumee de la musique 
Violette optique danseuse den liste 5.50 
les mouvements fardes explosion caressaute 
ardoise 
On lit le journal du soir et l’aube vient 
avec les grilles de la pluie 
Doucement, Lucien, il faut que tu partes 
tapis des petites croix blanche ou rouges 
pervenche ou sauge 
avec un joli petit motif nuance mode 
Th. Fraenkel 
Marque tansfiguree 
Nous apporterons l’espace 
et vous irez pour savoir 
le destin de tant de gräces 
ou s’emeuvent les plaisirs 
Un soir 
Emportez dans Taulomobile 
qui est le coeur sans figure 
Thorizont qui transfigure 
Beiles, belles, helles 
tant de filles 
Nous avons suce 
le sang de la terre 
en chantant le plus bei air 
Ah fumez vos cigareltes 
Rien ne peut nous emouvoir 
Nous vendons 
les coeurs morls 
et trop bons 
Vide 
a Roger Vitrac 
Un tambour ä Thorizon 
marque Theure pour nos pas 
Nos paroles vont se perdre 
dans ce que nous avons abandonne 
Il faudrait se suicider 
en pensant a autre chose 
Jacques Baron 
Lavement des pieds et Propheties 
Paris est une piscine plus ou moins sale 
oü Dada tour ä tour transpire et prend 
froid. Il y a de grands cataclysmes et de
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.