Full text: 2e année 1920, juillet/août = No. 15 (2(1920), juillet/août = No. 15)

Le CASINO DU LAC TCHAD vient d’être terminé. 
— L’élan des spermatozoïdes est brisé par de puissants 
tourbillons. De nouvelles polarisations enferment chaque sexe 
dans son propre cercle. La population terrestre diminue de un 
million d’âmes par lustre. 
— Mangez de la POUDRE D’ÉTOILES. Vous serez poëte. 
— Les jeux olympiques, cette année, ont été sanglants. Les 
Javanais ont battu les 60 peuples de la planète. Au cours du 
match de rugby, deux joueurs moururent d’une explosion de 
cœur. Il en résulta une mêlée des spectateurs qui se cassèrent 
et se déchirèrent. 
— Le bar le plus frais dans la saison chaude est l’Anglo- 
Indian sur le Gaurisankar. 
— Grâce aux soins contraires de la Société Protectrice des 
Animaux et du Club des Nemrods Marins, les mers sont pleines 
de baleines. Chassez-les dans vos canots automobiles avec 
VEpieu-grenade « Walhalla ». 
— J’aime faire des enfants, nous répondit entre autres le 
poète Pancrace. J’ai déjà rencontré trois femmes qui ont bien 
voulu collaborer avec moi. La dernière était une Norvégienne. 
Elle vient d’accoucher au “ Gynécée du Lac Titicaca „. Par 
malheur, c’est raté, car l’enfant est mulâtre. Sa mère m’a télé 
phoné au Trocadéro qu’elle regrettait de me décevoir ainsi et 
qu’elle espérait bien me retrouver. Au reste, elle ne se rappelle 
pas avoir parlé à aucun nègre. Des signes l’avertirent au cours 
d’une partie de tennis. Elle voulut que le chirurgien son parte 
naire opérât sur le champ. Elle fut donc délivrée sur une litière
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.