Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

PIERRE REVERDY 
297 
POEMES 
MURMURE DES PENSÉES 
Un bruit de pas dans l'escalier de service du men 
songe. A toutes les oreilles, des portes qui battent, des 
sirènes qui sifflent et tous les battements de roue des 
véhicules en retard — la fermeture prématurée des 
barrières. 
Au crépuscule, le passage à niveau des cirques où se 
consacrent les nuages dans l’encombrement des voix 
célestes. Au buisson d'eau évaporée des sources 
sombres, les doigts déliés de la pluie. 
La lanterne égarée, la porte qui s'éclaire. Et les 
cyprès vêtus de noirs dans les allées sans direction 
des cimetières.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.