Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

304 
LE GÉNIE SANS MIROIR 
Mais Vamour 
L'amour on en fit de la salade 
Pour les salades on fit des salades d'amour 
pour les salades 
On fit on fit bien des éclairs pour 
rien rien en vain 
celui qui que rien rien 
Il fait une chaleur chaleur 
Le mécanisme cérébral est ici d’une étonnante variété. En appa 
rence, l’auteur se borne à répéter plusieurs fois de suite le même mot. 
Le premier vers est un bégaiement. Au troisième et au quatrième, même 
procédé mais combien différent dans l’application; sein est répété deux 
fois et doigts cinq fois. Il semble que des mots jaillissent les mains et 
la gorge de cette maîtresse inconnue. Pas d’épithètes insuffisantes. La 
phrase est devenue femme. Plus loin, sept fois de suite mot pensée, 
sept, chiffre fatidique qui avec 13 se rencontrent dans la plupart des 
productions d’Anna Ilda. Cette fois la phrase est une invocation mys 
tique. A la ligne suivante, nouveau changement de personnalité, la poé 
tesse fait un mot d’esprit : le sire de Coucy-Coucy. Mot d’esprit dont 
le sel échappera aux calicots mais dont le charme ne saurait laisser 
indifférents ceux que touche la poésie. Puis l’humour l’emporte et le 
poème se termine par une figure grammaticale audacieuse, le substantif 
étant pris pour qualificatif de lui-même. 
Je m’excuserai de gloser de façon aussi ridicule, mais il n’était pas 
inutile de donner un exemple de l’extraordinaire subtilité de langage 
qui n’a pour décors que des jeux intellectuels d’une miraculeuse pré 
cision. 
Le privilège le plus enviable des fous est de poétiser les plus ingrates 
besognes. Je donne en exemple à tous les comptables courbés sur les 
livres tricolores, la vie de Marceau Volgas, employé dans une banque 
parisienne et qui, un beau matin de 1920, trouva le secret de trans
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.