Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

324 FAITES VOS JEUX 
la juste indifférence d’un ami pourtant intéressé, et au fond très curieux. 
Mania me dit que la liaison entre elle et T. B... était due à sa maladie. 
T. B... aurait profité d’une de ses crises, pendant qu’ils étaient chez 
nous à la campagne. J’avais raison de me méfier. Elle m’assurait qu’elle 
le détestait. Au cours de ses crises, j’apprenais des détails qui me stupé 
fiaient. Et c’est ainsi qu’elle réussit à troubler mon jugement. Je me 
forçais à ne pas réagir ouvertement devant mes émotions et à charger de 
ménagements les affirmations de ma personnalité. 
Un voile dense m’enveloppait déjà et toutes mes sensations rico 
chaient à l’intérieur de moi-même, établissant des couches chronolo 
giques de sentiments comme les ères successives de l’histoire de la terre 
ont laissé des traces impérissables dans le sol. 
LA TÊTE TENTACULAIRE 
XIII. — Ou la voluptueuse habileté des vignes et le mensonge. 
Sous l’ombre lente, les pierres vivent d’un reflet familial et l’expres 
sion que prennent leurs contusions s’enchaîne au sourire des plages, aux 
indolences de la blancheur. 
Sous l’ombre lente, les amis se disent les plaisirs qui sonnent dans 
le porte-monnaie du cœur, là où les fines expériences lèchent les avan 
tages d’une stupide animalité dans un port accueillant. 
Sous l’ombre lente, on déjeune de fraîcheur, on saute de ville en ville 
avec les nouvelles des journaux, à chaque histoire on plonge dans un vin 
imaginaire, et parmi les perçantes annonces de la chair qui revient, on 
est sûr de discerner la plus ample et adéquate forme de satisfaction. 
Sous l’ombre lente, je regarde la vigne et son fruit d’ombre lente. 
La vigne s’allonge et rampe, ses doubles tentacules implantent leurs 
ongles dans le bois frais de l’arbre, font un nœud, se rencontrent avec 
d’autres tentacules et se lient à la branche. D’autres mains sont envoyées 
dans la même direction. Le vent soufflant dans les voiles déployées des 
feuilles, les aide souvent à trouver dans leurs tâtonnements, la branche
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.