Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

380 
CHRONIQUE MUSICALE 
Honfleur est une petite ville qu’arrosent ensemble — 
et de connivence — les flots poétiques de la Seine et ceux 
tumultueux de la Alanclie. Ses habitants (ho nfte lirai J) sont 
très polis et très aimables. Oui... 
Je restai dans cette cité jusqu’à l’âge de douze ans 
(1878) et vins me fixer à Paris... J’eus une enfance et une 
adolescence quelconques — sans traits dignes d’être 
relatés dans de sérieux écrits. Aussi, n’en parlerai-je pas. 
Passons. Je reviendrai sur ce sujet. 
a 
Je grille d’envie de vous donner, ici, mon signalement 
(énumération de mes partieutarités physiques — celtes dont je 
puis honnêtement parier, évidemment) :... Cheveux et sourcils 
châtain foncé ; yeux gris (pommetés, probabtement) ; front 
couvert ; nez long ; bouche moyenne ; menton large ; 
visage ovale. Taille: 1 mètre 67 centimètres. 
Ce document signalétique date de 1887, époque où je 
fis mon volontariat au 33 e régiment d’infanterie à Arras 
(Pas-de-Catais). Il ne pourrait me servir aujourd’hui. 
Je regrette de ne pas vous montrer mes empreintes 
digitales (de doigts). Oui. Je ne les ai pas sur moi, et ces 
reproductions spéciales ne sont pas belles à voir (etles 
ressembient à V'uiLtermoz et à Latoy réunis). 
Passons. Je reviendrai sur ce sujet. 
a 
Après une assez courte adolescence, je devins un 
jeune homme ordinairement potable, pas plus. C’est à ce 
moment de ma vie que je commençai à penser et à écrire 
musicalement. Oui. 
Fâcheuse idée !... très fâcheuse idée !...
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.