Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

AVENTURES D’UN FRANÇAIS EN ALLEMAGNE 
243 
— Je l’ai salué, répondit Moriss Breitenstrater, le plus beau spéci 
men de beau soldat allemand qu’eût jamais vu Lionel qui en avait 
combattu plusieurs en de durs corps à corps. J’ai salué l’oncle, mais 
pense à moi, chérie. Je suis à moitié foutu. Ils m’ont salement éreinté, 
les sales cochons, mais ça n’est pas ça; il faut maintenant que je foute 
le camp. Avec les deux copains, que tu connais bien, nous avons cassé 
la gueule du sale juif, un ministre traître de moins. Trois balles en plein 
dans sa sale cervelle de cochon. Mais nous avons eu une panne d’auto 
et cette andouille de Millier a laissé sur les coussins son paletot vert; 
les poches en sont pleines de tout ce qu’il faut pour nous pincer avant 
demain. Faits comme des rats! C’est comme ça qu’on dit à Paris, 
n’est-ce pas, monsieur? Je vous demande pardon d’interrompre votre 
petit roman allemand. Ça n’est pas que nous soyions si mal élevés que 
vous le dites, mais, et c’est la raison pour quoi j’ai dû négliger ce petit 
cœur, il y a tant de sales cochons à abattre pour que les gens d’ici 
respirent à nouveau l’air pur de la Patrie!... 
Mêla haletait que Lionel, la voyant rosir comme d’autres pâlissent, 
n’osait presque plus soutenir. 
— Dites donc, cher copain, fit Moriss Breitenstrater, enfonçant sa 
casquette marine et s’essayant à grasseyer le français, épatant pour votre 
canard! Quelle belle colonne! Je vous donnerai tous les détails... dites, 
aidez-moi donc à foutre le camp, ça vaut bien ça. 
Lionel s’étonna encore d’avoir alors dit, très bas, à Mêla, à ce 
moment à demi vêtue : 
— Tu l’aimais beaucoup? 
— C’est répondit-elle, mon cousin; c’était aussi mon schatz! 
— Oui ou non, vous marchez? insista Moriss Breitenstrater, mais 
sans forcer le ton. 
— Oh ! oh ! vous le sauverez, supplia Mêla en caressant, chastement,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.