Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

POÈMES BURLESQUES 
249 
Qu’ya-t-il de commun entre l’hirondelle et moi 
Femme aimée, trop aimée. 
Hildebrand ne veut plus te connaître 
Plus jamais! jamais plus! 
S’il te prend, Hildebrand 
Ce sera comme l’esclave 
Qui lui lave 
Les ongles de pied dans les framboisiers nains. 
Les framboisiers nains se dressent comme des 
[campanules 
En silence! en silence! 
Et ma voix redira la chanson de l’amour 
Comme le rossignol et comme l’alouette : 
Qu’y a-t-il de commun entre vous et moi? 
Tes ongles sont comme des cils 
Cécile 
Et les petits papiers vont çà et là 
Sur chacun des bambous 
De la chambrette forestière. 
MAX JACOB.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.