Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

LES BONBONS DE L’ÉMIR 
263 
parmi les hommes avec ses anges castrés. Il a ouvert ses grands tiroirs 
et vidé sa garde-robe. On sait à quoi s’en tenir au sujet de tout. Le 
grand phonographe parle. Ne savez-vous point ce qu’est l’honneur, un 
traité, la liberté, la justice, le passé, l’avenir, le siècle, l’élévation, la 
sauvagerie, l’infini, le droit et la lune? Les fleurs s’échappent du duvet 
des séraphins qu’un ministre a fait sécher entre les pages de son porte 
feuille. Les dents rouges de l’homme d’Etat s’entr’ouvrent pour laisser 
couler la certitude des mots qui régissent mécaniquement la vie du 
peuple. 
La grande gueule universelle produit la connaissance; ce n’est pas 1* 
lumière de la cervelle. Il suffit de créer un mot pour créer une chose. 
Saint Jean, qui n’était pas celui à bouche d’or, l’a spécifié de la manière 
la plus athée. Comprendrez-vous ce que peut être la masse d’un corps 
si le mot masse n’existait pas? Dans le langage courant, il est facile de 
faire d’un enfant un menteur, d’un homme un assassin, ou d’une femme 
une prostituée. Les traiter de menteur, assassin, prostituée, les revêtent 
virtuellement des attributs qu’on leur accorde par tels qualificatifs, et 
les incitent à accomplir les actes que ces qualificatifs sous-entendent à 
l’habitude. Les mots font naître les sentiments correspondants et ceux-ci 
entraînent les actes. C’est pourquoi les mots sont d’une telle commodité 
pour les civilisés, et en particulier pour les hommes d’Etat; ils leur per 
mettent d’arriver à leur fin et d’évoluer au-dessus des masses verbivores 
dans un sillage de lumière et d’infaillibilité papale. 
La politique est pour l’homme qui a cessé de regarder le soleil et de 
se croire traversé par un axe sur lequel quelque saint s’empale, une occu
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.