Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

284 
ANDRE LHOTE 
y ï 
h i 
autrement que par l'imitation du morceau, sont autant de 
guides montrant la bonne voie au peintre d'aujourd'hui, 
égaré par trop de mauvais bergers dans les sentiers malo 
dorants du naturalisme. 
Au cours d'un voyage que je fis en Hollande, pays 
des intérieurs “ composés ’, je vis des amateurs renoncer 
à contre cœur à l'achat de tableaux de camarades ayant 
exposé à la “ jeune peinture française ", sous le prétexte 
que ces toiles détruiraient l'unité de leur appartement. 
N'est-il pas permis de penser que le point de vue déco 
ratif auquel ils se plaçaient les privaient de certaines 
joies plastiques et intellectuelles? “Ces tableaux déton 
neront chez moi" me répondit-on, cnmme j'en conseillais 
l'achat; ils se feront trop remarquer. — N'est-ce pas là 
se plaindre que la mariée est trop belle? En effet, si un 
tableau, au lieu d'être une chose amorphe, est un orga 
nisme vivant, il convient de se féliciter de le posséder. 
Une œuvre peinte qui n'a pas plus d'importance qu'un 
tapis que l'on peut regarder du coin de l'œil, n'est pas 
une œuvre réussie. Celle -ci est comme une personne 
vivante, souvent comme une personne mal élevée; c'est 
un être qui possède un caractère bien déterminé, lequel 
n’est pas toujours du goût de la potiche japonaise sa voi 
sine ni de la photographie du grand'père qui lui fait face. 
Accueillir un tableau chez soi, c’est introduire un person 
nage de mœurs difficiles, turbulent et quelquefois agres 
sif. Je comprends ces amateurs qui recouvrent leurs 
tableaux d'un voile, qu'ils soulèvent lorsqu'ils éprouvent 
le besoin d'être dérangés dans leurs habitudes; je com 
prends les japonais qui, pour conserver intact le pouvoir 
de suggestion de leurs kakémonos les roulent et les enfer 
ment dans un coffre jusqu'au moment où le souvenir de 
leur émotion se sera légèrement effacé. Si l’on veut vivre
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.