Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

288 
W. MAYR 
où l’on range les genres définis, les écoles, en admettant quelques pré 
curseurs et épigones. Il en résulte une élimination de charmants auteurs, 
regrettable assurément, mais indispensable à l’exposition méthodique 
aussi bien qu’au soulagement de la mémoire. 
Cet oubli — volontaire, n'en doutez pas, puisque Brunetière est 
un érudit — est donc commandé par les nécessités de l'enseignement 
d'abord, puis par l’esprit de systématisation, père de la connaissance. 
Or, Brunetière l'avait à un degré éminent, et la joignait à une dialecte 
d’avocat. Il croyait pouvoir cataloguer toute l’histoire littéraire sui 
vant la loi de l’évolution des genres ou des espèces des êtres vivants, 
subissant en cela l’influence des sciences naturelles dont il avait pour 
tant maudit l’hégémonie dans son siècle. Les noms cités par M. 
Vandérem n’entrent pas dans le système inventé par Brunetière, ce qui 
ne signifie point qu'ils n’existent pas. Ils dérangent l’ordonnance du 
jardin dessiné par le maître de conférences en Sorbonne. Alors, il 
les rejette hors cadres, mais ne les supprime pas pour autant. 
Telles sont les réflexions que m’avaient inspirées les critiques de 
M. Vandérem, quand j’ai eu l’idée de prendre le manuel incriminé et 
d'en lire l’avertissement. Brunetière y annonce précisément son intention 
de ne décrire que les «Epoques littéraires», et de suivre «L’influence des 
œuvres sur les œuvres ». Ce but le conduit naturellement à exclure de 
son exposé Saint-Simon et Mme de Sévigné, et à plus forte raison les 
auteurs que M. Vandérem se plaint de voir omis. Dominique, par exem 
ple, ce roman psychologique, a-t-il exercé une influence sur la génération 
de Fromentin? Brunetière le niait puisqu'il l’écartait de son système. 
Ainsi, il laissait flotter sur les grands courants littéraires ce qu'il appe 
lait un jour, par une métaphore dédaigneuse, les feuilles mortes. 
* 
# * 
Au cours de son réquisitoire ( qui pousse des pointes dans plu 
sieurs directions), M. Vandérem se gausse de l’incertitude qui règne 
dans les manuels quant à la seconde partie du XIX* siècle, de l’incom 
pétence des critiques professionnels, de leurs « gaffes », de leurs « négli
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.