Full text: 4(1922), Août-Septembre = Nr. 28 (4(1922), Août-Septembre = Nr. 28)

LA POÉSIE 299 
Dans certaines strophes d’Aurore ou à!Ebauche (f un serpent, la pensée 
se condense avec une telle force, se meut tout k son aise sous une telle 
exactitude de forme qu'il faudrait remonter jusqu’aux poètes de la 
Pléiade pour trouver des vers comparables à ceux de ces deux pièces. 
Eve, jadis, je la surpris, 
Parmi ses premières pensées, 
La lèvre entr’ouverte aux esprits. 
Qui naissaient des roses bercées. 
Cette parfaite m’apparut, 
Son flanc vaste et d’or parcouru 
Ne craignant le soleil ni l’homme ; 
Tout offerte aux regards de l'air, 
L’âme encore stupide et comme 
Interdite au seuil de la chair. 
Peut-être est-il vrai que le génie soit une longue patience : c’est à 
coup sûr la forme la plus haute de la volonté. L'art de Paul Valéry 
est avant tout volontaire. Nul ne saurait prédire s'il fera école : c’est, 
à n'en point douter, le plus noble enseignement littéraire contemporain. 
André DODERET. 
WMË 
,
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.