Full text: 5(1923), Nov.-Déc. = Nr. 34 (34)

252 
FAITES VOS JEUX 
perfectionnements sociaux, il s’était enraciné en moi, renforcé par 
les refoulements de mon enfance; il s’adapta à ma vie qu’il accompa 
gnait parallèlement et devint un élément poétique de révolte latente et 
sans appel. Je tenais à mon dégoût avec une secrète jalousie comme à 
une acquisition précieuse et passionnée, consacrée par une douleur dont 
je. me croyais le seul dépositaire. J’étais ébloui par sa diversité au point 
de lui donner la force sans raisons et sans sanctions, d’un élan amoureux 
exclusif en sa morne intransigeance, de l’emmitoufler jusqu’à l’étouf 
fement dans les loques de ma jeune énergie et de l’incinérer dans le 
culte maladif surgi de ma profondeur absurde en flammes malléables. 
L’expérience m’a montré depuis que rien n’était solide et immuable, 
que les lignes droites qu’on s’est tracées avec effort fléchissaient sous le 
poids de la moindre oppression. Qui dirige ces étonnantes affaires inté 
rieures par des pourparlers adroits et subversifs? Pourquoi change-t-on 
d’humeur à propos d’un rien, en saisissant au vol une assonance voilée, 
une dérivation accidentelle? Pourquoi notre esprit est-il soudain mieux 
placé dans un lit confortable et pourquoi le corps cède-t-il à cette fausse 
image en cours d’atterrissage dans une longue et pathétique glissade 
de majesté déployée? 
Le trafic d’or de nos sens qui met une lumière égarée sur la sincérité 
de nos actes, n’admet que l’indiscutable noblesse des interrogations 
stagnantes. 
Parmi les personnes que je connaissais, j’ai vite fait une sélection 
conforme à mes intérêts plus spécialisés. Ma sympathie se dirigeait vers 
ces imprudents pour qui les réalisations artistiques n’étaient qu’une ten 
tative de s’échapper, un gage insuffisant, un emprunt d’impossible auquel 
on souscrit, par faiblesse et par commodité, avec la pointe du cœur 
dédaigné, sans se soucier du prix et de l’insomnie ultérieure que le 
geste coûte. 
Mon ami, un homme bien assis et rempli de certitudes, un de ceux 
qui seront toujours dans le parti opposé au mien, me suivait en tirant
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.